Canal Grande

Canal Grande
Vu depuis la Ca d'Oro

dimanche 15 avril 2012

LE CHARME DE VENISE - L'arrivée à Venise (1)


L’ARRIVEE A VENISE
« Tu m’as donné la boue, et j’en ai fait de l’or. » Baudelaire

On a pu venir d’Allemagne par Insprück et le Brenner, ou de Vienne par Pontebba, ou de Suisse par le Saint-Gothard, ou de France par Milan, en frôlant le lac de Garde avant de traverser Vérone, Vicence et la douce Padoue : il a toujours fallu se trouver quelque matin à la gare de Mestre qui est un gros bourg industriel et un important nœud de réseau. C’est dans la campagne. On sait qu’on est au bord de l’Adriatique, ou presque, mais rien ne la décèle encore, sinon un air un peu plus vif. Dès que le train repart, on est debout dans le couloir ou penché à la portière pour tâcher d’apercevoir Venise….. On ne voit rien que des landes grises et vertes et, au loin, une brume perlée. Tout à coup, on s’étonne de l’illusion de rouler dans l’eau. Le convoi s’est engagé avec lenteur sur un pont interminable, aux arches basses. A droite et à gauche du wagon, l’eau clapote. Elle s’étend à perte de vue. C’est la pleine mer. Et pourtant voici au large quelques pêcheurs paisibles qui émergent à mi-corps. Ce n’est donc que la lagune, une mince couche liquide sur de la vase. On continue de rouler. A l’horizon, quelques traces d’un littoral, ou d’îles, à peine perceptibles dans cette immensité vaporeuse. On voit se dresser des silhouettes de docks, d’usines, de paquebots fumants. Des esquifs passent, des oiseaux marins tournoient. Où est Venise ? …

Texte de Camille Mauclair et illustrations d'Henri Cassiers. L'EDITION D'ART H. PIAZZA, 1930. Henri Cassiers est un illustrateur et affichiste belge, né le 11 août 1858 à Anvers et décédé le 27 février 1944 à Bruxelles. 

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Scusa Françoise per aver soppresso, ma avevo fatto troppi errori di battitura. Quindi vado con più calma. Molto bella la descrizione di questo arrivo a Venezia, molto più romantico di un atterraggio in aereo a Tessera. Ho notato nei post precedenti che citi gli "Alloggi Barbaria". Si dà il caso che io sia in contatto con un veneziano che vi lavora e molto probabilmente nell'aprile del prossimo anno ci alloggeremo con degli amici, salute permettendo. Un abbraccio.

    RépondreSupprimer